Voyager en avion avec son chien

Tout d’abord il faut dire que toutes les compagnies ne sont pas dog friendly. Les voyages en avion avec un chien nécessitent une préparation minutieuse pour assurer le bien-être et la sécurité de l’animal. Avant le vol, il est essentiel de vérifier les politiques de la compagnie aérienne concernant le transport des animaux de compagnie et de s’assurer que le chien est en bonne santé. Il est recommandé d’habituer progressivement l’animal à sa caisse de transport pour réduire le stress pendant le voyage. Pendant le vol, il est important de fournir de l’eau et de la nourriture à l’animal, ainsi que de veiller à sa ventilation et à sa température. Avec une planification adéquate et une attention constante, voyager en avion avec un chien peut être une expérience positive pour les propriétaires et leurs fidèles compagnons.


  • La cabine : L’animal est dans sa caisse de transport, à vos pied par terre durant le voyage.
  • La soute : L’animal est dans sa caisse de transport, dans une petite cabine réduite près des bagages de voyageurs.
  • ⚠ Pour voyager avec votre animal, vous devez avoir avec vous : Le passeport vétérinaire et un Certificat médical délivré par une clinique vétérinaire.

Par exemple, Air France vous permet de vous déplacer en France avec votre chien.

  • En cabine : Le prix d’un billet est d’environ 40 euros pour les chiens de moins de 8 kg. Votre compagnon de route, doit voyager en sac de transport aux normes (aux bords souples, aéré, …). Par ailleurs, Vous ne pouvez voyager qu’avec un seul animal en cabine par personne. Enfin, votre chien ne doit pas sortir de son bagage et les caisses rigides ne sont pas autorisées en cabine.
  • En soute : Le prix du billet est de 80 euros pour les chiens de 8 à 75 kg maximum. Vous pouvez voyager avec 3 chiens par personne en caisse “coque” rigide ou fibre de verre, fermées par des rivets et homologuées IATA (International Air Transport Association). Ainsi, présentez vous avec son passeport et son carnet de santé à jour. Pour conclure, vous devez arriver minimum 2h avant le vol pour finaliser la procédure et pour un dernier GROS câlin.

Liste des compagnies aériennes acceptent les chiens

👍Compagnies
Aériennes
En
cabine
En
soute
🐶Aeroflot 🔗8 kg max
🐶Aigle Azur 🔗5 kg max
🚫Air Asia 🔗
🐶Air Austral 🔗6 kg max
🐶Air Canada 🔗10 kg max
🐶Air Caraïbes 🔗7 kg max
🐶Air Corsica 🔗8 kg max
🐶Air France 🔗8 kg max
🐶Air Tahiti Nui 🔗5 kg max
🐶Air Transat 🔗
🐶Alitalia 🔗10 kg max
🚫American Airlines 🔗
🐶All Nipon Airways 🔗
🐶British Airways 🔗6 kg max
🐶Cathay Pacific 🔗
🐶Corsair 🔗
🐶Delta 🔗
🚫Easyjet 🔗
🐶Emirates 🔗
🐶Finnair 🔗8 kg max
🐶Iberia 🔗8 kg max
🐶Icelandair 🔗
🐶KLM 🔗8 kg max
🐶Korean Air 🔗7 kg max
🐶Lufthansa 🔗8 kg max
🐶Norwegian 🔗8 kg max
🐶Qatar Airways 🔗
🚫Ryanair 🔗
🐶Scandinavian Airlines System 🔗8 kg max
🐶Singapore Airlines 🔗
🐶TAP Air Portugal 🔗8 kg max
🐶Transavia 🔗10 kg max
🚫United Airlines 🔗
🐶Vueling 🔗8 kg max
🐶XL Airways7 kg max
février 28, 2024 / Commentaires fermés sur Voyager en avion avec son chienpar / Étiquettes : , ,
L’intelligence artificielle IA et les animaux de compagnie

Nos animaux de compagnie sont les meilleurs amis de l’homme, mais seront-ils amis avec des machines ? Dans un monde de consommation où les humains travaillent de plus en plus, on peut bien s’interroger sur le bien être des animaux. Découvrez comment l’intelligence artificielle peut révolutionner le quotidien et le bien-être de nos chers amis à quatre pattes.

Comment l’intelligence artificielle révolutionne le bien-être des animaux de compagnie

Une IA capable de reconnaître les animaux

Nous retrouvons la reconnaissance faciale dans de nombreux logiciels. Smartphones, barrières de sécurité et caméras de surveillance peuvent reconnaître en quelques secondes un visage humain ou des empreintes digitales.

Maintenant, de nouveaux logiciels d’IA de reconnaissance faciale capable d’identifier des animaux domestiques arrivent. Si votre animal de compagnie s’égare quelque part, vous pourriez rapidement le retrouver grâce à cette intelligence artificielle d’analyse de sa truffe, couleur du poil, etc…

Jeux intelligents pour les chiens

Nous pouvons maintenant trouver des compagnons de jeux qui permettent des interactions dynamiques pour les chiens. En observant leurs mouvements, postures, langages corporels et vocalisations, ils réagissent de diverses manières qui sont non seulement divertissantes pour eux, mais aussi éducatives.

Avec le mélange parfait d’apprentissage automatique (intelligence artificielle) et d’entraînement par renforcement positif, Companion est une machine de jeux déjà disponible sur le marché. Vous pouvez améliorer la vie de votre chien grâce à une technologie de pointe qui combine une caméra, un lanceur de friandises et une informatique de pointe. De plus, vous recevrez des résumés vidéo personnalisés des jeux de votre chien, des compétences acquises et des informations sur le comportement après chaque session.

Communiquer avec les animaux grâce aux machines learning

De nous jours, nous pouvons acheter des traducteurs pour chien qui transforme les aboiements en mots de plus en plus précis. Actuellement, des entreprises travaillent sur un algorithme mathématique permettant de mieux communiquer, comprendre et de reproduire les comportements globaux des animaux.

Les robots animaux domestiques

Par passion ou pour ne plus se sentir seuls, les êtres humains adoptent des animaux de compagnie. L’intelligence artificielle se penche désormais sur la conception de robots domestiques pour nous tenir compagnie. Et oui, nous allons pouvoir acheter des robots chiens, sages, intelligents et capable de réaliser des tâches de manutention en toute autonomie. Ce chien pourra suivre son maître, reconnaître son visage, comprendre son langage etc…

L’intelligence artificielle et les vétérinaires

Face à la saturation des cabinets et au manque de rendez-vous, les vétérinaires veulent faire évoluer les équipements technologique. L’IA peut contribuer à établir des diagnostics précis pour aiguiller les patients lors des consultations. Le diagnostic prédictif est l’aide à l’interprétation des radiographies thoraciques des animaux domestiques. Il suffit d’y déposer une radiographie et l’algorithme pointe les éléments d’intérêts. Afin de faciliter sa lecture et propose des mémos d’interprétation pour chaque lésion.

Le point fort de l’IA pour le droit des animaux

L’intelligence artificielle peut nous aider à construire un monde meilleur où les animaux pourraient vivre de meilleurs jours. L’IA sauve déjà des vies humaines et commence à sauver la vie des animaux. Elle lutte contre les abandons et la maltraitance animal.  Des entreprises travaillent sur différents outils d’algorithmes très performants :

  • Pour réduire la souffrance infligée aux animaux de laboratoire. En remplaçant progressivement les tests réalisés sur les animaux par des solutions dotées d’IA. À l’avenir, on peut donc espérer à ce que les laboratoires d’analyse et de recherche n’utilisent plus d’animaux sans défense comme cobaye.
  • Pour servir à la protection des espèces en voie d’extinction et venir au secours des animaux en proie des braconniers. Une IA est capable d’identifier les animaux de la savane depuis les airs et d’agir rapidement a chaque menace.
  • L’IA peut désormais venir au secours des animaux ciblés par les braconniers et aide à lutter contre le commerce illégal d’espèces sauvages dans le monde.
février 24, 2024 / Commentaires fermés sur L’intelligence artificielle IA et les animaux de compagniepar / Étiquettes : , , , ,
Les Métiers Animaliers

Divers métiers animaliers existent, allant de vétérinaires et soigneurs animaliers à éthologues et toiletteurs, impliquant des responsabilités variées liées aux soins, à l’éducation et à la gestion des animaux.

Si vous recherchez un métier où vous contribuerez au bien-être des animaux ? Une reconversion professionnelle, un changement de vie ou par passion pour les animaux ? Posez vous les bonnes questions sur vous même. En somme, il faut mieux se connaître pour mieux s’orienter.

Envie de faire de votre passion des animaux un métier ?

Effectivement, le secteur des métiers animaliers offre une large variété de métiers. Ainsi, Comme tous les métiers animaliers, la condition première est l’amour des animaux.

Apiculteur

L’apiculteur est un éleveur d’abeilles pour récolter du miel. Il peut aussi produire des dérivés comme : le pollen, la cire, le bonbon au miel, l’hydromel, etc…

Pour effectuer ce travail, l’apiculteur doit se munir d’un enfumoir, de gants, de masque et d’une combinaison.

Il doit avoir de bonnes connaissances et méthodes apicoles pour exercer cette profession. Il a besoin d’avoir un bon sens de l’observation et ne pas être allergique aux abeilles.

  • Qualifications : Sans diplôme en faisant juste une formation chez un apiculteur chevronné pendant 1 an au moins.

Aquaculteur

L’aquaculteur est spécialisé dans l’élevage des poissons, qu’ils soient de mer ou d’eau douce. L’aquaculteur s’occupe aussi de l’élevage des coquillages (moules, huiles, palourdes), des crustacés et parfois, des algues.

Il veille à leur bien-être, à leur reproduction et à la sélection des espèces. Il fait un suivi de leur croissance et effectue des contrôles minutieux.

  • Qualifications : plusieurs formations sont nécessaires pour devenir aquaculteur comme un CAP conchyliculture, un BAC pro cultures marines.

Assistant vétérinaire

L’assistant vétérinaire fonctionne en tant que secrétaire médical et aide-soignant animal. Son travail se fait dans un cabinet, avec un vétérinaire. Ce dernier se charge d’accueillir les clients avec leurs animaux. Il donne aussi des conseils aux clients sur la nutrition des animaux, leur hygiène et leurs soins.

Il s’occupe aussi de la gestion du fichier des clients, de l’entretien des cages et de la désinfection du matériel.

  • Qualifications : le titre certifié d’AVQ et le titre certifié d’AVS.

Auxiliaire de santé animale

L’auxiliaire de santé animale ou ASA est le bras droit du vétérinaire. Il effectue plusieurs tâches comme : la prise en charge des animaux, la désinfection du matériel et la préparation des commandes. Son objectif principal est d’apporter de l’aide au vétérinaire pendant une opération par exemple. Il intervient lors des vaccinations, les prélèvements sanguins, etc.

Il donne aussi des conseils aux patients concernant les soins des animaux. Côté administratif, il accueille la clientèle, gère les commandes et les rendez-vous, puis enregistre l’arrivée des animaux.

Il s’occupe aussi de la gestion des stocks, de la vente des accessoires, des aliments et des produits d’hygiène.

  • Qualifications : le titre d’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) et le titre d’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (AVS).

Comportementaliste canin

Le comportementaliste canin ne joue pas le même rôle que l’éducateur canin, même s’il s’en approche un peu. C’est un psychologue animal qui est spécialisé dans la compréhension des comportements des chiens.

Le comportementaliste trouve ensuite les causes de ces comportements. Il fait l’analyse des troubles comportementaux des chiens en vue de l’amélioration des rapports avec leur maître.

Il peut travailler dans un refuge animalier, dans un cabinet ou directement aller au domicile des clients.

  • Qualifications : il faut suivre une formation d’éducateur canin pendant environ 2 ans.

Éducateur canin (dresseur)

L’éducateur canin est un grand passionné des chiens. Il a pour mission de comprendre la relation qui s’est établie entre le propriétaire et son compagnon afin de l’améliorer. En plus de comprendre la animaux, il a la capacité de deviner leurs réactions dans certaines situations. Il est en mesure d’identifier et d’apporter des solutions aux problèmes de comportement chez un animal domestique.

Le chien peut être agressif, anxieux, peureux, être hyperactif ou ne pas avoir d’hygiène. L’éducateur canin s’occupe de lui inculquer de bons comportements et ceci, selon son caractère, sa race et son environnement.

Il peut être un prestataire de services pour des séances individuelles ou travailler dans des clubs.

  • Qualifications : le diplôme nécessaire pour un tel métier est le Brevet Professionnel d’éducateur canin.

Eleveur Canin

Vous êtes un véritable amoureux des chiens, ce métier demande disponibilité, patience, écoute, sens de la transmission et de connaître les différentes races, leur anatomie, leur alimentation, la reproduction… Il va les nourrir, nettoyer leur box, leur donner des soins spécifiques et entretenir leur condition physique.

L’éleveur va sélectionner les reproducteurs adéquats et organiser leur reproduction au meilleur moment. Après avoir aidé les femelles à donner naissance aux petits chiots, il se charge de la vaccination, du tatouage et du dressage des nouveaux nés. Il les éduque jusqu’à leur vente.

L’éleveur canin peut exercer sa profession dans des refuges ou à son propre compte.

  • Qualifications : il faudra impérativement passer par un bac professionnel.

Ethologue

Un travail intéressant et peu habituel dans le domaine des animaux est celui de l’éthologie.

Cette option convient particulièrement bien à ceux qui veulent allier science et animaux. Il s’agit d’étudier le comportement de certaines espèces.

Pour pouvoir travailler dans ce secteur, il est nécessaire d’obtenir un diplôme de type universitaire.

  • Qualifications : Après s’être spécialisé dans l’étude d’une espèce particulière, vous pourrez donner des consultations en qualité de comportementaliste.

Garde-chasse

Une autre manière de travailler avec les animaux et d’allier cette passion avec celle de la nature est de devenir garde chasse.

Ce travail impliquera de surveiller une zone naturelle particulière, de s’assurer qu’aucun déséquilibre n’apparaisse entre les espèces et surtout d’éviter le braconnage et autres délits commis par les êtres humains.

  • Qualifications : pour travailler dans le secteur public, une petite formation en tant qu’agent technique de l’environnement sera nécessaire.

Hydrothérapeute Canin

Sous prescription du vétérinaire, l’hydrothérapeute pour chien propose, des exercices aquatiques lui permettant de faire fonctionner ses muscles et le remettre en forme.

En cas de manque d’exercice, de surcharge pondérale, d’accident postopératoire ou de trouble de la mobilité. Son objectif est d’amener l’animal de compagnie à effectuer des exercices physiques dans l’eau pour faire fonctionner ses muscles tout en ménageant ses articulations. Il propose différents exercices en fonction du mal de son client : exercice dans une piscine à balle, marche sur tapis aquatique, massage, nage dans un bain… Il veille au bon fonctionnement, à l’hygiène et à la sécurité des installations et matériels utilisés.

  • Qualifications : Titulaires du baccalauréat et d’un certificat de réussite

Moniteur d’équitation

Le moniteur d’équitation apprend participants à monter à cheval. C’est un éducateur sportif qui a des diplômes dans les exercices équestres.

Il enseigne les bases du sport équestre et tout ce qui est nécessaire à savoir pour le pratiquer.

Il montre comment poser les harnais et la selle, comment utiliser les rênes, le mors, les éperons et l’étrille après être monté.

Le moniteur d’équitation informe aussi sur l’équipement à avoir lors du sport comme : les bottes, la bombe, la jugulaire pour la tête la culotte de cheval. Ses cours sont adaptés à la nature des cavaliers (débutants ou professionnels).

Il peut aussi jouer d’autres rôles à part l’enseignement comme l’entretien et la gestion du centre ainsi que l’accueil des visiteurs.

  • Qualifications : il faut avoir le BP de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS) éducateur sportif.

Palefrenier

Encore appelé agent d’élevage équin, le palefrenier assure l’entretien quotidien et les soins des chevaux.

Il exécute le toilettage et la tonte depuis la crinière jusqu’à la queue du cheval. Il s’occupe aussi de distribuer les rations alimentaires des chevaux.

En gros, il s’occupe de la santé de l’animal en lui octroyant les premiers soins et veille à ses comportements.

Il peut aussi effectuer d’autres tâches comme : entretenir les écuries, préparer le cheval pour des entraînements et transporter les animaux lors des concours.

Il fait promener le cheval et intervient aussi en tant qu’éducateur des équidés.

  • Qualifications : il est possible de devenir palefrenier avec une simple formation directe auprès d’un éleveur de chevaux.

Pet sitter

Dérivée de “baby sitter”, l’expression “Pet sitter” désigne la personne en charge de garder et de s’occuper des animaux de ses clients à leur domicile, pendant leur absence ou directement chez lui.

Ses missions consistent à les nourrir, promener, surveiller, soigner, donner de l’affection, à jouer avec eux ou encore à leur administrer d’éventuels traitements.

Si l’animal est gardé dans son environnement habituel, le pet sitter fait des visites plusieurs fois par semaine ou par jour pour satisfaire ses besoins et passer du temps avec lui.

Par contre, s’il est gardé chez le pet sitter, l’animal est choyé comme s’il faisait partie de la famille de celui-ci.

  • Qualifications : Attestation de réussite ou un certificat de capacité Animaux Domestiques.

Secrétaire vétérinaire

Cette profession consiste en diverses missions de secrétariat : accueil des clients et des animaux, gestion des RDV, rédaction et envoi des factures, gestion des stocks et des commandes de matériels, maintien de la propreté des locaux et du matériel, aide à la gestion et à la comptabilité, vente de produits vétérinaires sans prescription (aliments, shampooing, produits d’hygiène…).

Les débouchés professionnels sont nombreux puisque ce métier s’exerce en cabinet, clinique, ou centre hospitalier vétérinaire.

Soigneur animalier

Celui-ci travaille dans les zoos et est la personne qui s’occupera des animaux de manière quotidienne. Avec des journées riches, passionnantes mais également intenses. Le rôle du soigneur d’animaux et sa présence permanente seront bien souvent essentielles pour détecter le moindre problème chez les animaux qu’ils accompagnent tous les jours.

Quotidiennement, il contribue au bien-être et au confort des animaux dont il a la charge. Son travail consistera à nettoyer les enclos, nourrir les animaux selon les espèces et aider le vétérinaire lorsqu’il en a besoin en assurant certains soins comme la taille des griffes, le brossage du pelage, la vaccination et l’administration de médicaments.

Qualification : Soigneur animalier

Toiletteur Canin

Le rôle du toiletteur canin est d’embellir les chiens pour leur propriétaire.

Les principales tâches seront de démêler les poils, de laver, épiler et tondre les chiens, mais parfois aussi les chats. Le toiletteur devra faire preuve d’astuce pour réaliser les différentes tâches qui ne plaisent pas beaucoup à l’animal comme couper les griffes et nettoyer leurs oreilles.

  • Qualifications : notez que même s’il n’y a pas d’obligation de formation, toutefois il est recommandé d’obtenir une certification dans le domaine pour trouver un emploi.

Zoologiste

Le zoologiste a la capacité et aime travailler dans un zoo. Il effectue d’abord un premier travail sur le terrain et ensuite, dans un laboratoire.

Sur le terrain, le zoologiste analyse les animaux dans leur écosystème et leurs rapports avec l’environnement dans lequel ils se trouvent. Il observe aussi leurs comportements et leur alimentation et veille à la protection des espèces.

En laboratoire, il effectue des expériences de substances pour les industries pharmaceutiques et fait la rédaction de rapports scientifiques.

  • Qualifications : il faut de longues études universitaires en sciences, minimum un Bac+5.

février 24, 2024 / Commentaires fermés sur Les Métiers Animalierspar / Étiquettes : , , , , , ,
Les magasins où les chiens sont admis

Par besoin ou par envie, il peut arriver que vous soyez amener à aller dans un magasin avec votre chien. Votre chien préfèrera certainement une bonne balade en forêt. Enfin, sachez que sa sociabilisation passe aussi par des sorties dans ce type de lieux : Magasins, restaurants, bars, pub, salon de thé, parcs, rue piétonnes commerçantes…etc…

Nous parlons de chiens portés dans un sac, un caddy et de chiens tenus en laisse.

Les magasins où les chiens sont admis

Voir la carte sur l’application Gratuite OpenDog

Ne jamais attacher son chien devant un commerce

Devant la recrudescence des vols de chiens. Nous vous déconseillons fortement d’attacher ou de laisser votre chien seul face à la devanture du magasin. Même chose pour ceux qui auraient l’idée de laisser le chien dans la voiture. Très dangereux par forte chaleur, vous risquez également le vol.

Interdiction dans les lieux de vente d’alimentation

Pour des questions d’hygiène et pour des raisons sanitaires, les chiens ne sont pas acceptés dans les magasins disposant d’un rayon alimentation. Il s’agit notamment des supermarchés et hypermarchés. Certains restaurants, artisans gastronomiques, fromagers, poissonneries, boucheries, traiteurs, bar, pub, salon de thé, fastfood, acceptent nos compagnons à 4 pattes, mais ce n’est pas toujours le cas, demandez toujours au gérant l’autorisation. Vous trouverez à l’entrée de ces magasins un sigle avec un chien barré, signifiant l’interdiction au chien de rentrer.

Dans les autres magasins, l’autorisation est donnée ou pas selon la seule discrétion du responsable des lieux. Quelque soit le commerce, l’accès au chien est soumis à l’acceptation du responsable.

Les magasins autorisant l’accès aux chiens

Tout d’abord, attention d’une ville à une autre certaines enseignes peuvent avoir une politique différente vis à vis de l’accès des chiens dans leur enceinte. Référez vous toujours à l’affichage à l’entrée du magasin, si il y a un sigle d’interdiction aux chiens, vous savez qu’il ne sont pas les bienvenus. Si rien n’est indiqué, vous pouvez toujours poser la question au personnel de l’enseigne, à l’accueil, au vendeur, au service de la sécurité…

Beaucoup d’enseignes qui acceptent les chiens (en laisse bien évidemment). Il faut dire que les animaleries, les jardinerie et les magasins de bricolages acceptent les chiens en majorité. Enfin, très peu de magasin d’ameublement acceptent les chiens.

Deux exceptions : Les « bannis » et les « bienvenus partout »

Il existe deux types de chiens qui ont un traitement particulier. Les premiers sont interdits partout, même là où d’autres chiens sont autorisés. Les seconds sont autorisés partout, même la où d’autres chiens sont interdits… Il s’agit des chiens catégorisés et des chiens guides d’aveugles.

Le cas du chien de catégorie

Selon la loi de 1999, les chiens de première catégorie sont interdits dans les lieux fréquentés par le public, donc interdits dans les magasins, quel qu’ils soient. Concernant les chiens de deuxième catégorie ils sont autorisés mais doivent être muselés et tenus en laisse.

Le chien guide d’aveugle et d’assistance

En dernier lieu, les chiens d’assistance et/ou guides d’aveugle ont accès libre à tous les lieux publics, tous les magasins, avec ou sans rayon alimentaire et cela sans muselière bien évidemment. Qu’ils soient en apprentissage ou en plein travail ces chiens doivent pouvoir suivre leur maitre là il a besoin d’eux, notamment dans les super/hypermarchés… (Loi n°2005-102 du 11 février 2005).

février 21, 2024 / Commentaires fermés sur Les magasins où les chiens sont admispar / Étiquettes : , , , , ,
Les allergies chez le chien

Tout d’abord, il faut dire que les chiens sont aussi touchés par les allergies. A cause de certains aliments, piqûres d’insectes, substances toxiques ou même l’environnement. Les allergies peuvent se déclarer au niveau de la peau ou en interne. En somme, les réactions peuvent être très gênantes de manière plus ou moins sévère.

L’agent qui pose problème est appelé “allergène“. Il cause l’apparition de symptômes tels que les rougeurs, les démangeaisons ou des inflammations quand il s’agit d’allergies cutanées.

Les principales allergies chez les chiens


Les 4 principales allergies des chiens

La DAPP

L’allergie aux piqûres de puces est la forme d’allergie la plus courante et la plupart du temps c’est la puce du chat (Ctenocephalides felis) qui est en cause. En étant piqué par des puces, un chien subit une réaction allergique déclenchée par la salive des parasites externes. La zone piquée peut alors rougir ou enfler et déclencher de fortes démangeaisons. Comme les chiens se grattent et se mordent pour se soulager, les zones risquent alors d’être infectées et peut provoquer des démangeaisons supplémentaires. 

L’atopie

L’allergie à l’environnement est due aux acariens, pollens, graminées ou les moisissures. Ils pénètrent dans l’organisme par les voies respiratoires ou par la peau. Dans la majorité des cas, l’organisme du chien produit une grande quantité d’anticorps, ce qui provoque une réaction inflammatoire.

L’allergie de contact

Cette allergique est due à des substances telles que les particules de plastique, de peinture, ciment ou de béton, les produits ménagers ou encore des plantes du jardin (orge, blé, maïs, etc). Rougeurs et démangeaisons peuvent ainsi être observées sur les zones du corps entrées directement en contact avec ces éléments.

L’allergie alimentaire

Les allergènes le plus souvent en cause sont les viandes (bœuf, poulet, …) les produits laitiers, les œufs, le maïs et aussi le soja. Il existe beaucoup d’autres aliments allergènes en plus de ceux mentionnés. Un chien peut être allergique à plusieurs aliments. De manière générale, quand l’animal est allergique à l’un des aliments incriminés, il se met à vomir ou est sujet à d’importantes diarrhées.

Que faire en cas d’allergie ?

En cas d’allergie provoquée par une piqûre de puce ou de tout autre insecte, la première chose à faire est de nettoyer l’endroit atteint. S’il s’agit d’une attaque d’abeille et que le dard est resté planté dans la peau du chien, il faut le retirer en s’aidant d’une pince à épiler. Si la réaction allergique est importante, avec une large zone infectée, il est recommandé d’emmener le chien le plus vite possible chez le vétérinaire pour que celui-ci puisse lui administrer un anti-inflammatoire.

Dans les cas d’allergie alimentaire, il faut essayer de déterminer l’aliment en cause. Une fois l’ingrédient identifié, on évitera d’en redonner au chien à l’avenir. Parallèlement, le vétérinaire peut prescrire des traitements agissant sur les manifestations. Les antiémétiques contre les vomissements et les anti-diarrhéiques contre les diarrhées.

Les traitements

En premier lieu, le seul moyen de faire disparaître l’allergie d’un chien est de le désensibiliser. Ensuite, une thérapie relativement longue et contraignante, qui nécessite d’identifier précisément le ou les allergènes en cause.

Enfin, dans le cas d’un chien atopie, des lotions locales peuvent être prescrites par le vétérinaire pour calmer les démangeaisons et éviter les surinfections.

Pour conclure, les cas les plus graves peuvent requérir un traitement à la cortisone. Ce type de thérapie peut drastiquement réduire la durée de vie d’un chien.

février 19, 2024 / Commentaires fermés sur Les allergies chez le chienpar / Étiquettes : , , , , , , , ,
Protocole vaccinal de mon chien

La vaccination est une étape cruciale pour assurer la santé et le bien-être de nos amis à quatre pattes. Après avoir suivi le protocole vaccinal initial, il est important de rester à jour avec les rappels recommandés par votre vétérinaire. Ces vaccins aident à protéger votre chien contre un large éventail de maladies potentiellement mortelles, telles que la rage, la maladie de Carré, la leptospirose et la toux de chenil. En plus de garder votre chien en bonne santé, la vaccination contribue également à prévenir la propagation de maladies contagieuses parmi la population canine. N’oubliez pas que la vaccination est non seulement un acte de protection envers votre chien, mais aussi envers les autres animaux qu’il pourrait rencontrer.

⚠ Pour commencer, les spécialistes de la santé animale recommandent une première vaccination du chien entre 5 et 9 semaines, mais votre vétérinaire saura vous conseiller le calendrier le plus adapté selon les habitudes de votre animal. En France, la vaccination des chiens est obligatoire que dans certains cas, mais elle est vivement recommandée pour tous les chiens.

Protocole vaccinal de mon chien

Age/périodeVaccins
Entre 5 et 9 semainesPrimo vaccination :
– Maladie de Carré (Virus – Grave maladie infectieuse)
– Toux du chenil (Infection des bronches)
– Hépatite de Rubarth (Virus – Maladie très grave hautement infectieux du foie)
Entre 11 et 13 semainesPrimo vaccination :
– Rage 
– Leptospirose (pathologie mortelle)
Rappel :
– Maladie de Carré (Virus – Grave maladie infectieuse)
– Toux du chenil (Infection des bronches)
– Hépatite de Rubarth (Virus – Maladie très grave hautement infectieux du foie)
Tous les ansRappel :
– Leptospirose (pathologie mortelle)
Tous les trois ansRappel :
– Maladie de Carré (Virus – Grave maladie infectieuse)
– Toux du chenil (Infection des bronches)
– Hépatite de Rubarth (Virus – Maladie très grave hautement infectieux du foie)

Pour conclure, en France, la vente de médicaments vétérinaires sur Internet par un vétérinaire n’est pas autorisée par la réglementation.

Enfin, il est utile de préciser que l’on considère qu’environ la moitié des médicaments vendus sur Internet dans le monde sont des contrefaçons. Ils présentent au minimum un défaut de qualité et étant aussi potentiellement ou réellement dangereuses pour la santé.

En dernier lieu, pour ce qui est des médicaments vétérinaires, la proportion de contrefaçons n’est pas connue. On peut malheureusement sans doute penser que l’on doit se trouver dans des proportions similaires à celles de médicaments pour humains.

février 18, 2024 / Commentaires fermés sur Protocole vaccinal de mon chienpar / Étiquettes : , ,
Les chiens d’assistance

Entre, les chiens guide ou d’assistance, les chiens de sauvetage, les chiens dressés pour reconnaître une maladie grâce à son odorat très développé,… Le chien, est de loin le meilleur ami de l’homme.

Le chien d’assistance a un rôle essentiel pour les tâches quotidiennes des personnes qui ne sont pas pleinement autonomes. De plus, il est un très grand soutien moral au quotidien. Que dire de plus que le chien est un animal extraordinaire.

Pour une personne à mobilité réduite, pour qui les gestes les plus simples de la vie quotidienne peuvent être difficilement faisables voire impossibles à accomplir. Avec lui, la vie devient plus facile. Les chiens ont un rôle d’aide et d’assistance au quotidien. Dressés pour aller chercher des objets au sol, allumer des lumières, ouvrir et fermer des portes et des tiroirs etc…

En fonction du rôle pour lequel le chien d’assistance est formé, il peut : Ouvrir et fermer les portes, ramasser les objets tombés ou inaccessibles pour son maître, l’aider lorsqu’il fait ses courses en magasin, notamment en portant le porte-monnaie au-dessus du comptoir. Il peut également avertir les proches de son maître s’il détecte un problème ou un danger. Il peut aider en zone urbaine pour traverser la route, se frayer un passage parmi la foule, etc.

Le chien d’assistance, un compagnon unique et précieux

Qui est le chien d’assistance ?

Présent depuis les années 1970 aux Etats-Unis, le chien d’assistance arrive peu après en France. C’est en grande partie grâce à l’association Handi’chiens que ce type de chien s’est fait connaître.

Le chien d’assistance est un précieux pour les gens privés d’une partie de leur mobilité, souffrant d’un handicap psychiatrique ou mental. Il leur permet de gagner en autonomie tout en trouvant du réconfort auprès de lui.

La formation du chien d’assistance

Sa formation commence dès son plus jeune âge et répond à des étapes strictes et obligatoires. Elle dure entre 1an à 2 ans et représente un coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Le chien acquiert les bases de l’éducation canine, avec une socialisation poussée. Selon sa spécialité, il recevra une formation spécifique : aide aux enfants autistes, assistance aux personnes atteintes de surdité, les personnes souffrantes de cécité et d’autres.

Différents types de chiens d’assistance

Pour commencer, le chien d’assistance peut avoir différents rôles. Par contre, le chien guide d’aveugle qui est exclusivement formé pour accompagner les personnes malvoyantes.

  • Chien d’assistance : Pour une personne à mobilité réduite, pour qui les gestes les plus simples de la vie quotidienne peuvent être difficilement faisables voire impossibles. Avec lui, la vie devient plus facile. Les chiens ont un rôle d’aide et d’assistance au quotidien.
  • Chien d’assistance psychiatrique / d’éveil : il aide son bénéficiaire à pallier un handicap en santé mentale. Il connaît un minimum de 3 tâches spécialisées. Il n’est donc jamais là seulement « pour se sentir bien » ou « se rassurer ». Il peut être prescrit pour un trouble du spectre de l’autisme (TSA), un trouble d’anxiété généralisée (TAG), un trouble de stress post-traumatique (TSPT) et d’autres diagnostics en santé mentale.
  • Chien d’accompagnement social : il intervient dans les Ehpad, FAM, IME et autres établissements accueillant les personnes âgées, polyhandicapées ou souffrant de maladies qui les rendent dépendantes et vulnérables. Il les apaise, les aide à bouger et à interagir avec les autres,
  • Chien détecteur d’épilepsie : il prévient son maître épileptique ou son entourage lorsqu’il comprend qu’une crise s’annonce.
  • Chiens d’assistance pour personnes malentendantes : spécialement dressés pour alerter leur maître de différents sons (sonnettes, téléphone, le cri d’un bébé, les voix, les alarmes, le réveil etc…) et de les amener à la source du bruit.
  • Chien d’assistance pour personnes malvoyantes : aussi connus sous le nom de chien guide.

D’autres types de chiens extraordinaires

  • Chien d’assistance judiciaire : Le CAJ est formé pour assister des victimes dans le cadre de l’instruction judiciaire. Sur les lieux d’audition (gendarmerie, commissariat , tribunal …), à la demande des enquêteurs ou de toute personne qui concourt à la procédure (conseil du bénéficiaire par exemple) et qui en aura présenté la demande au parquet.
  • Chiens de sauvetage en mer : ces races de chiens sont connues pour être des nageurs hors pair, capables de repérer les personnes en danger de noyade ou naufragées et de les sauver. Ces animaux sont à l’aise dans l’eau.
  • Chiens de sauvetage en montagne : habitués à œuvrer sur des pistes, des terrains ou des espaces dangereux et escarpés afin de secourir les personnes perdues en montagne, voire ensevelies sous une avalanche.
  • Chiens de décombres ou de catastrophes : ils sont capables de retrouver des personnes ensevelies sous des décombres ou disparues dans des contextes de catastrophes.

Comment obtenir un chien d’assistance ?

Le processus de demande pour obtenir un chien d’assistance est souvent long en raison de la forte demande. Les associations responsables du dressage de ces animaux étudient les demandes au cas par cas pour pouvoir associer le bon animal à chaque personne. Dans certains cas, des sessions de dressage à deux sont organisées après qu’un animal ait été choisi afin de vérifier la compatibilité entre le maître et l’animal. Ce suivi peut durer plusieurs mois.

Il existe de nombreuses associations engagées dans le dressage et l’allocation de chiens d’assistance et de thérapie en France. Handi’chiens est la plus connue d’entre elles. N’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet pour trouver toutes les informations nécessaires à l’adoption d’un chien d’assistance.

Les droits garantis par la loi française pour le chien d’assistance

La loi de 2005 (Loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées). La réglementation française en général garantissent des droits à toute personne accompagnée d’un chien d’assistance :

  • L’accès aux transports et aux lieux ouverts au public (la carte “mobilité inclusion” portant les mentions “invalidité” et “priorité” faisant office de justificatif),
  • La dispense du port de la muselière dans les transports, lieux publics et locaux ouverts au public,
  • L’interdiction de toute facturation supplémentaire dans l’accès aux services et prestations ayant pour motif la présence du chien d’assistance.
février 18, 2024 / Commentaires fermés sur Les chiens d’assistancepar / Étiquettes : , , ,
Comportement du chien

Nous avons tous le sentiment de bien connaître notre ou nos chien(s). Tous les chiens ont des comportements communs, dans les attitudes, postures ou expressions similaires. Mais chaque animal a son propre langage et que son maître apprend à comprendre avec le temps. Que veut me dire mon animal ? quand faut-il s’inquiéter ?

Comprendre les comportements des chiens

Il aboie à votre arrivée ?

L’aboiement est le mode de communication privilégié  chez les chiens. Il peut traduire la joie, l’enthousiasme, la frustration, l’interrogation, la méfiance, l’avertissement, la colère… ou pour avertir de l’arrivée d’un visiteur, ce qui est tout à fait normal. Si l’animal aboie lorsque son maître arrive, c’est qu’il est sans doute stressé par ses allées et venues. Il supporte peut-être mal ses absences et le fait de rester seul, et l’aboiement est une manifestation de son mal-être.

Il remue la queue ?

Animal fonctionnant à l’origine en meute, le chien a développé un langage corporel très important pour se faire comprendre de ses congénères. Le battement de queue en est l’une des manifestations : il exprime, lorsque celui-ci est rapide et régulier, un fort enthousiasme. Mais si le chien remue la queue en position basse, cela indique un état de peur ou du moins, d’anxiété.

Il lèche le cou, le visage, etc… ?

Lécher peut avoir plusieurs significations : cela peut être en premier lieu un signe de soumission et/ou d’affection de l’animal envers son maître. Cela peut également être une réminiscence de l’époque où il était un chiot et qu’il sollicitait sa mère pour avoir de la nourriture. En revanche, si le chien se lèche de façon compulsive – allant parfois jusqu’à se blesser – il faut impérativement consulter un vétérinaire ou un comportementaliste.

Il essaie d’attraper sa queue ?

Un chien cherche parfois à attirer l’attention. Il repère rapidement les attitudes susceptibles de susciter une réaction de la part de son maître et adopte alors des comportements stéréotypés, comme par exemple celle qui consiste à essayer de s’attraper la queue. Et plus le maître réagira, plus le chien reproduira ce comportement. L’attention acquise par cette attitude insolite est en effet perçue comme une récompense. Parfois, ces comportements stéréotypés peuvent devenir plus gênants, comme dans le cas où un chien aboie systématiquement lorsque son maître est au téléphone. Il convient alors de ne pas réagir mais au contraire de récompenser votre chien lorsqu’il se tient tranquille ! 

Il renifle ses congénères ?

Le chien a un odorat environ un million de fois plus développé que celui de l’homme. La reconnaissance olfactive joue un grand rôle, tant envers ses maîtres qu’envers les autres animaux qu’il est amené à croiser. Lors des promenades, si l’animal ne montre pas de signes d’agressivité, il est très important de le laisser sentir les autres chiens. Ils se présentent ainsi les uns aux autres et échangent différentes informations. Il est essentiel également de permettre aux chiens de se sentir le derrière. Si la laisse est tenue trop courte et que seuls les museaux s’effleurent, cela peut être interpréter comme une provocation !

Il mange ses excréments ou ceux des autres ?

Ce phénomène, appelé coprophagie, peut avoir différentes origines. Si le chien souffre de carences, et comme ses selles contiennent des résidus alimentaires, il a envie de les absorber. Soit il souffre d’irritations digestives telles que l’ingestion de matières non alimentaires le soulage. Une autre explication, psychologique cette fois, peut expliquer cette attitude. Si un chien a été traumatisé par des punitions lors de l’apprentissage de la propreté peut également ingérer ses selles afin de les dissimuler, et éviter d’être grondé à nouveau.

Il prend tout ce qui traîne dans la maison ?

Un chien « voleur », cela existe ! Cela peut traduire une certaine gloutonnerie. Le chien en état de manque cherche forcément à manger, et à le cacher pour en profiter au maximum. Cela peut être de la nourriture bien sûr, mais aussi des jouets. Parfois, les effets personnels du maître, comme ses chaussons ou ses chaussettes. Pour y remédier, il faut lui donner à manger à heure fixe et ne jamais céder à ses regards implorants. Ne pas le gronder lorsqu’il s’agit d’effets personnels : le chien volera en cachette les fois suivantes. Attention à ne pas courir après lui : il prendrait cela pour un jeu !

Il détruit tout ?

Un chien qui détruit la maison en l’absence de son maître est très gênant. Mais là encore, cela s’explique, et il y a quatre raisons principale à l’origine de ce comportement : l’ennui, le manque d’exercice, le fait que l’animal soit encore jeune – et que pour explorer les lieux et les objets, il n’ait pas encore d’autre moyen que de les prendre dans sa gueule – ou l’anxiété liée à la séparation. En fonction de la cause du problème,  plusieurs solutions s’offrent aux maîtres : fournir à l’animal le plus de jouets adaptés possible ; le sortir au maximum et lui fournir l’occasion de se défouler ; ou consulter un comportementaliste qui l’aidera à supporter l’absence de son maître. 

Il fugue ?

Un chien n’essaie pas de s’échapper par ce qu’il n’est pas heureux… mais parce que sa curiosité et son envie de découvrir le monde sont parfois incontrôlables. Guidé par son instinct, qui le pousse à explorer un environnement toujours plus grand, le plus téméraire n’aura de cesse de « vadrouiller ». Surtout s’il s’agit d’un mâle et que quelques femelles se trouvent dans les alentours. S’il est important de surveiller l’animal – une fugue peut se révéler source de danger, pour lui ou peur d’autres – il faut également veiller à ne pas le gronder. Il risque en effet d’associer la punition à son retour à la maison, et risque de ne pas avoir, la prochaine fois, l’envie de revenir.

Il tourne en rond avant de se coucher ?

Nombreux sont les maîtres surpris par cette attitude. En réalité, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Les chiens, lorsqu’ils vivaient à l’état sauvage, aplatissaient l’herbe et faisaient ainsi fuir les parasites avant de se coucher. Le chien domestique a gardé ce comportement instinctif malgré le fait que son panier soit aujourd’hui parfaitement propre et douillet !

février 13, 2024 / Commentaires fermés sur Comportement du chienpar / Étiquettes : , , ,
Partir en vacances avec son chien

Pour commencer, partir en vacances avec son chien, c’est partager de nombreux moments avec lui et lui faire profiter de ce temps de détente en famille.

Ainsi, pour que la présence de votre animal ne se transforme pas uniquement en interdits et en complications, mieux vaut organiser votre départ.

Partir sereinement en vacances avec son chien

Renseignez vous sur la réglementation du lieu de résidence

Qu’il s’agisse d’un camping, d’un hôtel ou d’une location, dans tous les cas vérifiez que le lieu où vous souhaitez résider accepte votre compagnon à 4 pattes. N’oubliez pas également de vous renseigner sur les restrictions. Il faut savoir que les chiens ne sont généralement pas admis dans les espaces aquatiques et certaines salles de restaurant.

Il ne faut pas oublier que depuis 2012, la loi autorise les propriétaires de locations saisonnières meublées à interdire la présence d’un animal de compagnie. Pour les hôtels et les campings, c’est à la discrétion des propriétaires. Dans ce cas, un supplément par nuit peut être demandé, il est généralement supérieur à 5 € et dépend ensuite de la catégorie de l’hébergement. Effectivement, au moment de la réservation, précisez que vous avez un ou plusieurs chiens, surtout s’il s’agit d’animaux de grande taille. Enfin, analysez la réaction de votre interlocuteur et vous jugerez immédiatement si vos chiens sont juste admis ou accueillis avec plaisir.

Anticipez vos activités

Que vous lézardiez sur la plage, que vous randonniez en montagne ou que vous couriez les musées, il faut tenir compte de votre chien, pas question de le laisser enfermé toute la journée dans l’attente de votre retour.

Cependant, les activités avec les chiens sont souvent restreintes, plus particulièrement en hautes saisons.

Les plages

Elles ne sont pas toujours autorisées ou peuvent l’être seulement à certaines heures. Les offices de tourisme et de nombreux sites internet sont en mesure de vous informer des conditions d’accès.

Balades et treks

Les parcs nationaux français et les réserves naturelles sont interdites aux chiens, même tenus en laisse. Si vous vous baladez, surtout en montagne, pensez-y. L’amende peut s’élever à 750 € dans certains lieux.

Passer une frontière

Vous avez l’intention de passer une frontière (même pour quelques heures) ? Voici ce qu’il faut savoir :

  • Si vous vous rendez dans un pays de l’Union européenne, votre chien doit impérativement être muni d’un passeport européen.
  • Si vous sortez de l’Union européenne (et pour cela il suffit de se rendre en Suisse), renseignez-vous plusieurs mois à l’avance des conditions d’entrée de votre animal. Certains pays exigent que le chien soit vacciné contre la rage. D’ailleurs, d’autres pays placent en quarantaine avant toute entrée sur leur territoire.

Prévoyez le transport de votre chien

Ainsi, voyager avec un animal rend plus complexe l’organisation du départ car il est nécessaire de prendre quelques précautions.

Important : si votre chien peut se dispenser de manger durant un trajet de quelques heures, en revanche il doit régulièrement se désaltérer. Ainsi, prévoyez une gamelle et une bouteille d’eau fraîche pour le voyage.

En voiture

La plupart des chiens ont l’habitude de voyager en voiture. Mais le trajet pour atteindre le lieu de villégiature étant généralement de plusieurs heures, quelques précautions s’imposent.

  • Le chien ne doit pas pouvoir se déplacer dans l’habitacle :
    • il est conseillé de l’attacher, il existe des ceintures de sécurité pour chiens,
    • l’animal peut aussi voyager en cage de transport. Dans ce cas, les petits chiens doivent être placés au sol à l’arrière et les plus grands doivent disposer d’une place confortable et aérée dans un coffre qui n’est pas totalement fermé,
    • Laissez le se dégourdir les pattes toutes les 2 h maximum. Attention à bien le tenir en laisse sur les aires d’autoroute.

En train

Les chiens sont acceptés sur les lignes de la SNCF, cependant il faut respecter quelques conditions afin d’éviter toute amende :

  • les chiens de petite taille (moins de 6 kg) doivent voyager dans des caisses ou sacs de transport et le coût du billet est de 7 €,
  • les chiens de plus grande taille doivent impérativement être muselés et détenir un billet dont le tarif s’élève à hauteur de 50 % d’une place assise en seconde classe,
  • chaque passager peut voyager accompagné de 2 chiens maximum.

Ainsi, si vous traversez la Manche, le billet chien Eurotunnel est de 24 € (tarifs 2015).

En avion 

Généralement, un chien de moins de 4 kg voyage en cabine avec son maître. Au-delà, il est placé en soute climatisée.

Cependant, les conditions de transport d’animaux diffèrent d’une compagnie à une autre mais aussi en fonction des lieux de destination. De même, certaines compagnies aériennes n’acceptent qu’un nombre limité de chiens par vol. Renseignez vous bien au moment de la réservation de votre vol.

En bateau

Hors croisière les chiens sont admis lors des traversées. Il est conseillé de garder le vôtre avec vous pendant le trajet.

Soyez prévoyant concernant la santé de votre chien

Une visite chez le vétérinaire avant un départ en vacances n’est pas obligatoire, mais elle peut être l’occasion de faire le point avec lui sur votre lieu de résidence et les précautions à prendre.

  • Gare aux insolations et aux coups de soleil sur les chairs nues comme la truffe.
  • Rincez à l’eau claire le sel de mer en rentrant de la plage.
  • Au retour de grandes promenades, en montagne notamment, vérifiez les coussinets et les canaux auditifs dans lesquels les épillets peuvent pénétrer.
  • Attention aux parasites : en période estivale, tiques, puces et autres parasites sont nombreux à guetter votre chien. Vérifiez bien que vous avez un traitement préventif adapté et que le chien est à jour dans ses traitements vermifuges.
  • La leishmaniose est une maladie transmise par les piqûres de moustiques et présente en France, uniquement sur le pourtour méditerranéen. Demandez conseil à votre vétérinaire si vous passez vos vacances dans le Sud, il peut vous proposer un vaccin ou des protections sanitaires temporaires.

Astuce : Sur OpenDog utilisez l’onglet “numéros des urgences” et la carte des cabinets vétérinaires les plus proches de votre lieu de vacances.

Faites la valise de votre chien

Pour conclure, tout comme vous, votre chien doit partir avec sa petite valise contenant un certain nombre d’affaires :

  • son carnet de santé à jour, il peut vous être demandé par votre logeur,
  • son panier et quelques-uns de ses jouets lui apportent un environnement plus familier,
  • ses traitements médicamenteux s’il en a,
  • ses croquettes, surtout s’il s’agit de croquettes spécifiques que vous ne pouvez pas trouver facilement,
  • sa trousse de secours pour les petits bobos de tous les jours (compresses stériles, antiseptique, bandage, paire de ciseaux, thermomètre, pince à tiques, pince en plastique pour retirer les épines, peigne antipuces),
  • des friandises, toujours utiles pour qu’il reste attentif à vos ordres en toutes circonstances,
  • le passeport européen, indispensable si vous allez dans un pays de l’Union européenne,
  • sa brosse à poils si nécessaire.
février 11, 2024 / Commentaires fermés sur Partir en vacances avec son chienpar / Étiquettes : , , ,
Les peurs et phobies des chiens

Comme l’homme, les chiens peuvent ressentir la peur. Cependant, il arrive qu’un chien soit particulièrement craintif. Les chiens ont souvent peur face à un danger ou à une menace. Mais un chien qui a peur de tout peut devenir difficile au quotidien. Quelques exemples : Peur d’être laissé seul, du vétérinaire, de voyager en voiture, des hommes, des enfants ou même des objets.

Les différents conseils pour comprendre les peurs et phobies de votre animal et l’aider au quotidien.

Description de la peur du chien

Les chiens sont des animaux qui ressentent certaines émotions. Il existe ainsi des chiens tristes tout comme des chiens peureux ou gais. La peur est cependant une émotion assez délicate chez le chien, car elle peut rapidement entraîner des troubles du comportement.

Un chien a généralement peur lorsqu’il perçoit une menace ou un danger. On peut généralement distinguer deux types d’émotions engendrées par cette perception de danger :

  • La peur est une émotion subjective (ressenti du chien), entre une composante comportementale et physiologique. Cette émotion entraîne une réaction vive et brutale, quand le danger est perceptible et connu (exemple : présence d’un autre chien),
  • La phobie, lorsqu’une émotion de peur est anormalement intense. Contrairement à la peur, la phobie n’est pas adaptative, la réponse de stress n’étant plus adaptée à la situation et trop intense (par exemple tremblements, panique, immobilisation, miction),
  • L’anxiété, quand le danger est inconnu (exemple : l’anxiété de séparation). Cette émotion est un mélange de peur, de frustration et de panique (décharge émotionnelle) qui est souvent plus étalée dans le temps.

Dans les trois cas, un chien a peur pour son intégrité physique ou pour son bien-être mental. La peur du chien peut entraîner différentes réactions, notamment la fuite, le repli ou l’agressivité.

Causes et risques face à la peur d’un chien Causes de la peur

Un chien peut avoir peur pour de nombreuses raisons différentes : présence inconnue, bruits, intrusion, etc.

De manière générale, le chien a généralement peur de ce qu’il ne connaît pas. Un chien qui a peur de tout est ainsi un chien qui n’a pas été initié à suffisamment de situations lors de ses premiers mois.

C’est la sociabilisation du chiot qui permet d’éviter une peur excessive chez le chien. Cette sociabilisation passe par l’initiation du chiot aux scènes de la vie quotidienne :

  • présence d’autres animaux et d’humains,
  • bruits de circulation et déplacements en voiture,
  • promenade en ville, etc.

la peur des tempêtes, du tonner, mais aussi les bruits forts et imprévisibles comme les feux d’artifice font trembler de peur de nombreux chiens. Pour certains chiens, s’habituer lentement au bruit des feux d’artifice peut éliminer la phobie des bruits forts. Dans d’autres cas, les chiens qui ont une phobie grave des feux d’artifice peuvent avoir besoin d’être traités avec un anxiolytique ou des sédatifs.

Participer à des cours d’éducation canine, sortir régulièrement le chien et inviter du monde à la maison dès les premiers mois du chiot participe ainsi à limiter les risques qu’il devienne craintif une fois adulte.

Bon à savoir : Une grande partie du comportement du chien dépend de sa sociabilisation et de ses premières semaines, d’où l’importance de sociabiliser et d’éduquer un chiot dès son arrivée à la maison.

Chien craintif : quels sont les risques ?

S’il est important d’éviter la peur excessive chez le chien, c’est parce que cette dernière peut rapidement entraîner des troubles du comportement : agressivité, anxiété de séparation, aboiements, fugue, …

Un chien craintif risque souvent d’être trop attaché à son maître (source de réconfort). En conséquence, il peut avoir tendance à avoir un comportement destructeur en l’absence du maître.

Bon à savoir : L’anxiété du chien peut entraîner d’autres symptômes dérangeants, comme le vomissement, les tremblements ou les palpitations.

Signes de reconnaissance d’un chien peureux

Il est assez facile de reconnaître quand un chien a peur. Et pour cause, cette émotion négative se ressent à travers son langage corporel : tremblements, urines, aboiements, queue entre les pattes, oreille basse, grognements, fuite, gémissements, urines.

Quand un chien a peur, il essaie à la fois de se protéger mais aussi de faire fuir l’origine de la peur. Cela peut expliquer les aboiements incessants d’un chien, dès qu’il entend du bruit dans la maison.

Peur du chien : nos conseils pour le rassurer

Même s’il est préférable de sociabiliser un chien très tôt pour éviter tout comportement craintif, il est toujours possible de rassurer un chien peureux… à condition de connaître les bonnes pratiques.

Voici différents conseils qui peuvent vous aider à calmer un chien anxieux :

  • Si votre chien vient d’arriver à la maison, ayez le réflexe de le sociabiliser et de l’initier aux scènes de la vie quotidienne,
  • Si le chien est adulte, commencez par identifier clairement la cause des peurs du chien, de manière à mieux comprendre l’origine du problème,
  • Ne forcez jamais un chien craintif à confronter directement l’objet de sa peur (personne, animal, etc.). S’il est forcé, le chien risque de se sentir acculé et de chercher à mordre,
  • Ne caressez jamais un chien qui a peur. Rassurer l’animal qui aboie ou est prostré tend à lui faire comprendre que sa réaction est la bonne, et confirme donc son comportement. Au contraire, récompensez
  • le chien dès qu’il ne montre plus de signes de peur,
  • Lorsque le chien a peur, restez parfaitement calme et faites comme si de rien n’était. Une réaction excessive de votre part risque d’accentuer sa propre phobie,
  • Si possible, essayez d’initier progressivement le chien à l’objet de sa peur. S’il a peur des bruits de circulation ou d’orage, faites lui écouter des enregistrements de ces bruits à la maison. S’il a peur d’un objet, essayez de jouer à proximité de ce dernier. Récompensez l’animal quand il n’est pas craintif face à l’objet de ses phobies,
  • En cas de peur excessive, il existe des traitements médicamenteux contre le stress du chien. Parlez en à votre vétérinaire.

Si vous ne parvenez pas à faire cesser les phobies de votre chien il faut consulter un expert. N’oubliez pas que le recours à un comportementaliste canin est une manière de comprendre et de traiter les phobies du chien, mais aussi les autres troubles comportementaux.

Cynophobie : soigner la peur du chien chez l’homme

On parle de cynophobie pour désigner la peur du chien chez l’homme. Si vous avez une peur panique des chiens et que vous avez du mal à vous contrôler face à un tel animal, sachez qu’il existe également des solutions pour vous :

  • La thérapie contre la phobie du chien chez l’homme passe notamment par l’étude des comportements du chien,
  • Une mise en contact progressive avec des chiens calmes et parfaitement éduqués peut aider une personne phobique à canaliser ses réactions face à un chien,
  • Le recours à un psychologue, à un comportementaliste canin ou même à un éducateur canin peut aider une personne à soigner sa peur des chiens.

Tout comme il est possible de soigner un chien craintif, il est tout à fait réalisable pour une personne phobique de calmer ses craintes face à un chien.

Bon à savoir : Une personne atteinte de cynophobie a tendance à avoir des réactions exagérées face à un chien. De telles réactions risquent malheureusement d’exciter le chien et peuvent même le rendre agressif, d’où l’intérêt de soigner une telle phobie.

février 8, 2024 / Commentaires fermés sur Les peurs et phobies des chienspar / Étiquettes : , , , , , ,
Voyager en train avec son chien

Vous souhaitez voyager avec votre animal de compagnie dans un train TGV INOUI, INTERCITÉS ou TER ? Découvrez nos solutions pour un trajet en toute sérénité.

Voyager en train avec son chien

Si votre animal est un chien-guide d’aveugle

Il faut dire qu’il voyage gratuitement à vos pieds et sans billet à bord de tous nos trains. Si votre animal se déplace habituellement sans muselière, ne changez pas ses habitudes une fois à bord.

Les règles à suivre

Si votre chien voyage dans un sac ou un panier :

  • Avant tout, la taille est de 45 cm x 30 cm x 25 cm maximum, placé sur vos genoux ou à vos pieds.

Si votre chien voyage en laisse :

  • Enfin, il doit être muselé tout au long du trajet et il voyage à vos pieds.

Si votre chien voyage dans une cage de transport :

  • Vérifiez que celle-ci soit bien aérée et que votre animal ait suffisamment de place pour se retourner,
  • demandez à votre vétérinaire un calmant adapté, si votre animal est craintif,
  • indiquez ses renseignements à l’intérieur de sa cage (nom de l’animal, numéro de tatouage, votre nom, votre téléphone et adresse de destination).

Enfin, dans le cadre de votre voyage :

  • votre animal est accompagné et reste sous votre responsabilité tout au long du trajet,
  • les chiens, les chats et les autres animaux domestiques (hamsters, cochons d’inde, etc.) sont admis à condition d’avoir l’accord des autres voyageurs,
  • vous voyagez avec tous les documents nécessaires à son identification.

Les documents à ne pas oublier

Il faut dire que, pour tout voyage effectué à l’étranger avec votre chien ou votre chat, assurez vous que votre animal puisse vous accompagner. Pour cela, il doit dans certains pays :

  • être identifié au moyen d’une puce électronique,
  • être vacciné contre la rage,
  • disposer d’un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire,
  • avoir un carnet de santé mis à jour.

Les cas particuliers

Pour conclure, certains pays européens ont une politique différente en ce qui concerne les animaux de compagnie :

  • en Italie, les animaux de compagnie ne sont pas acceptés sur le territoire à l’exception des « chiens guides d’aveugles »,
  • en Italie, votre animal doit avoir été identifié selon la norme européenne EC Reg. No. 998/2003 et vous devez vous munir d’un certificat de vaccination,
  • les animaux non ressortissants de l’Union Européenne, doivent être munis d’un passeport pour voyager en Europe.
février 7, 2024 / Commentaires fermés sur Voyager en train avec son chienpar / Étiquettes : , , ,
OpenDog

GRATUIT
VOIR