Les Métiers Animaliers

Divers métiers animaliers existent, allant de vétérinaires et soigneurs animaliers à éthologues et toiletteurs, impliquant des responsabilités variées liées aux soins, à l’éducation et à la gestion des animaux.

Si vous recherchez un métier où vous contribuerez au bien-être des animaux ? Une reconversion professionnelle, un changement de vie ou par passion pour les animaux ? Posez vous les bonnes questions sur vous même. En somme, il faut mieux se connaître pour mieux s’orienter.

Envie de faire de votre passion des animaux un métier ?

Effectivement, le secteur des métiers animaliers offre une large variété de métiers. Ainsi, Comme tous les métiers animaliers, la condition première est l’amour des animaux.

Apiculteur

L’apiculteur est un éleveur d’abeilles pour récolter du miel. Il peut aussi produire des dérivés comme : le pollen, la cire, le bonbon au miel, l’hydromel, etc…

Pour effectuer ce travail, l’apiculteur doit se munir d’un enfumoir, de gants, de masque et d’une combinaison.

Il doit avoir de bonnes connaissances et méthodes apicoles pour exercer cette profession. Il a besoin d’avoir un bon sens de l’observation et ne pas être allergique aux abeilles.

  • Qualifications : Sans diplôme en faisant juste une formation chez un apiculteur chevronné pendant 1 an au moins.

Aquaculteur

L’aquaculteur est spécialisé dans l’élevage des poissons, qu’ils soient de mer ou d’eau douce. L’aquaculteur s’occupe aussi de l’élevage des coquillages (moules, huiles, palourdes), des crustacés et parfois, des algues.

Il veille à leur bien-être, à leur reproduction et à la sélection des espèces. Il fait un suivi de leur croissance et effectue des contrôles minutieux.

  • Qualifications : plusieurs formations sont nécessaires pour devenir aquaculteur comme un CAP conchyliculture, un BAC pro cultures marines.

Assistant vétérinaire

L’assistant vétérinaire fonctionne en tant que secrétaire médical et aide-soignant animal. Son travail se fait dans un cabinet, avec un vétérinaire. Ce dernier se charge d’accueillir les clients avec leurs animaux. Il donne aussi des conseils aux clients sur la nutrition des animaux, leur hygiène et leurs soins.

Il s’occupe aussi de la gestion du fichier des clients, de l’entretien des cages et de la désinfection du matériel.

  • Qualifications : le titre certifié d’AVQ et le titre certifié d’AVS.

Auxiliaire de santé animale

L’auxiliaire de santé animale ou ASA est le bras droit du vétérinaire. Il effectue plusieurs tâches comme : la prise en charge des animaux, la désinfection du matériel et la préparation des commandes. Son objectif principal est d’apporter de l’aide au vétérinaire pendant une opération par exemple. Il intervient lors des vaccinations, les prélèvements sanguins, etc.

Il donne aussi des conseils aux patients concernant les soins des animaux. Côté administratif, il accueille la clientèle, gère les commandes et les rendez-vous, puis enregistre l’arrivée des animaux.

Il s’occupe aussi de la gestion des stocks, de la vente des accessoires, des aliments et des produits d’hygiène.

  • Qualifications : le titre d’Auxiliaire Vétérinaire Qualifié (AVQ) et le titre d’Auxiliaire Spécialisé Vétérinaire (AVS).

Comportementaliste canin

Le comportementaliste canin ne joue pas le même rôle que l’éducateur canin, même s’il s’en approche un peu. C’est un psychologue animal qui est spécialisé dans la compréhension des comportements des chiens.

Le comportementaliste trouve ensuite les causes de ces comportements. Il fait l’analyse des troubles comportementaux des chiens en vue de l’amélioration des rapports avec leur maître.

Il peut travailler dans un refuge animalier, dans un cabinet ou directement aller au domicile des clients.

  • Qualifications : il faut suivre une formation d’éducateur canin pendant environ 2 ans.

Éducateur canin (dresseur)

L’éducateur canin est un grand passionné des chiens. Il a pour mission de comprendre la relation qui s’est établie entre le propriétaire et son compagnon afin de l’améliorer. En plus de comprendre la animaux, il a la capacité de deviner leurs réactions dans certaines situations. Il est en mesure d’identifier et d’apporter des solutions aux problèmes de comportement chez un animal domestique.

Le chien peut être agressif, anxieux, peureux, être hyperactif ou ne pas avoir d’hygiène. L’éducateur canin s’occupe de lui inculquer de bons comportements et ceci, selon son caractère, sa race et son environnement.

Il peut être un prestataire de services pour des séances individuelles ou travailler dans des clubs.

  • Qualifications : le diplôme nécessaire pour un tel métier est le Brevet Professionnel d’éducateur canin.

Eleveur Canin

Vous êtes un véritable amoureux des chiens, ce métier demande disponibilité, patience, écoute, sens de la transmission et de connaître les différentes races, leur anatomie, leur alimentation, la reproduction… Il va les nourrir, nettoyer leur box, leur donner des soins spécifiques et entretenir leur condition physique.

L’éleveur va sélectionner les reproducteurs adéquats et organiser leur reproduction au meilleur moment. Après avoir aidé les femelles à donner naissance aux petits chiots, il se charge de la vaccination, du tatouage et du dressage des nouveaux nés. Il les éduque jusqu’à leur vente.

L’éleveur canin peut exercer sa profession dans des refuges ou à son propre compte.

  • Qualifications : il faudra impérativement passer par un bac professionnel.

Ethologue

Un travail intéressant et peu habituel dans le domaine des animaux est celui de l’éthologie.

Cette option convient particulièrement bien à ceux qui veulent allier science et animaux. Il s’agit d’étudier le comportement de certaines espèces.

Pour pouvoir travailler dans ce secteur, il est nécessaire d’obtenir un diplôme de type universitaire.

  • Qualifications : Après s’être spécialisé dans l’étude d’une espèce particulière, vous pourrez donner des consultations en qualité de comportementaliste.

Garde-chasse

Une autre manière de travailler avec les animaux et d’allier cette passion avec celle de la nature est de devenir garde chasse.

Ce travail impliquera de surveiller une zone naturelle particulière, de s’assurer qu’aucun déséquilibre n’apparaisse entre les espèces et surtout d’éviter le braconnage et autres délits commis par les êtres humains.

  • Qualifications : pour travailler dans le secteur public, une petite formation en tant qu’agent technique de l’environnement sera nécessaire.

Hydrothérapeute Canin

Sous prescription du vétérinaire, l’hydrothérapeute pour chien propose, des exercices aquatiques lui permettant de faire fonctionner ses muscles et le remettre en forme.

En cas de manque d’exercice, de surcharge pondérale, d’accident postopératoire ou de trouble de la mobilité. Son objectif est d’amener l’animal de compagnie à effectuer des exercices physiques dans l’eau pour faire fonctionner ses muscles tout en ménageant ses articulations. Il propose différents exercices en fonction du mal de son client : exercice dans une piscine à balle, marche sur tapis aquatique, massage, nage dans un bain… Il veille au bon fonctionnement, à l’hygiène et à la sécurité des installations et matériels utilisés.

  • Qualifications : Titulaires du baccalauréat et d’un certificat de réussite

Moniteur d’équitation

Le moniteur d’équitation apprend participants à monter à cheval. C’est un éducateur sportif qui a des diplômes dans les exercices équestres.

Il enseigne les bases du sport équestre et tout ce qui est nécessaire à savoir pour le pratiquer.

Il montre comment poser les harnais et la selle, comment utiliser les rênes, le mors, les éperons et l’étrille après être monté.

Le moniteur d’équitation informe aussi sur l’équipement à avoir lors du sport comme : les bottes, la bombe, la jugulaire pour la tête la culotte de cheval. Ses cours sont adaptés à la nature des cavaliers (débutants ou professionnels).

Il peut aussi jouer d’autres rôles à part l’enseignement comme l’entretien et la gestion du centre ainsi que l’accueil des visiteurs.

  • Qualifications : il faut avoir le BP de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS) éducateur sportif.

Palefrenier

Encore appelé agent d’élevage équin, le palefrenier assure l’entretien quotidien et les soins des chevaux.

Il exécute le toilettage et la tonte depuis la crinière jusqu’à la queue du cheval. Il s’occupe aussi de distribuer les rations alimentaires des chevaux.

En gros, il s’occupe de la santé de l’animal en lui octroyant les premiers soins et veille à ses comportements.

Il peut aussi effectuer d’autres tâches comme : entretenir les écuries, préparer le cheval pour des entraînements et transporter les animaux lors des concours.

Il fait promener le cheval et intervient aussi en tant qu’éducateur des équidés.

  • Qualifications : il est possible de devenir palefrenier avec une simple formation directe auprès d’un éleveur de chevaux.

Pet sitter

Dérivée de “baby sitter”, l’expression “Pet sitter” désigne la personne en charge de garder et de s’occuper des animaux de ses clients à leur domicile, pendant leur absence ou directement chez lui.

Ses missions consistent à les nourrir, promener, surveiller, soigner, donner de l’affection, à jouer avec eux ou encore à leur administrer d’éventuels traitements.

Si l’animal est gardé dans son environnement habituel, le pet sitter fait des visites plusieurs fois par semaine ou par jour pour satisfaire ses besoins et passer du temps avec lui.

Par contre, s’il est gardé chez le pet sitter, l’animal est choyé comme s’il faisait partie de la famille de celui-ci.

  • Qualifications : Attestation de réussite ou un certificat de capacité Animaux Domestiques.

Secrétaire vétérinaire

Cette profession consiste en diverses missions de secrétariat : accueil des clients et des animaux, gestion des RDV, rédaction et envoi des factures, gestion des stocks et des commandes de matériels, maintien de la propreté des locaux et du matériel, aide à la gestion et à la comptabilité, vente de produits vétérinaires sans prescription (aliments, shampooing, produits d’hygiène…).

Les débouchés professionnels sont nombreux puisque ce métier s’exerce en cabinet, clinique, ou centre hospitalier vétérinaire.

Soigneur animalier

Celui-ci travaille dans les zoos et est la personne qui s’occupera des animaux de manière quotidienne. Avec des journées riches, passionnantes mais également intenses. Le rôle du soigneur d’animaux et sa présence permanente seront bien souvent essentielles pour détecter le moindre problème chez les animaux qu’ils accompagnent tous les jours.

Quotidiennement, il contribue au bien-être et au confort des animaux dont il a la charge. Son travail consistera à nettoyer les enclos, nourrir les animaux selon les espèces et aider le vétérinaire lorsqu’il en a besoin en assurant certains soins comme la taille des griffes, le brossage du pelage, la vaccination et l’administration de médicaments.

Qualification : Soigneur animalier

Toiletteur Canin

Le rôle du toiletteur canin est d’embellir les chiens pour leur propriétaire.

Les principales tâches seront de démêler les poils, de laver, épiler et tondre les chiens, mais parfois aussi les chats. Le toiletteur devra faire preuve d’astuce pour réaliser les différentes tâches qui ne plaisent pas beaucoup à l’animal comme couper les griffes et nettoyer leurs oreilles.

  • Qualifications : notez que même s’il n’y a pas d’obligation de formation, toutefois il est recommandé d’obtenir une certification dans le domaine pour trouver un emploi.

Zoologiste

Le zoologiste a la capacité et aime travailler dans un zoo. Il effectue d’abord un premier travail sur le terrain et ensuite, dans un laboratoire.

Sur le terrain, le zoologiste analyse les animaux dans leur écosystème et leurs rapports avec l’environnement dans lequel ils se trouvent. Il observe aussi leurs comportements et leur alimentation et veille à la protection des espèces.

En laboratoire, il effectue des expériences de substances pour les industries pharmaceutiques et fait la rédaction de rapports scientifiques.

  • Qualifications : il faut de longues études universitaires en sciences, minimum un Bac+5.

février 24, 2024 / Commentaires fermés sur Les Métiers Animalierspar / Étiquettes : , , , , , ,
Les magasins où les chiens sont admis

Par besoin ou par envie, il peut arriver que vous soyez amener à aller dans un magasin avec votre chien. Votre chien préfèrera certainement une bonne balade en forêt. Enfin, sachez que sa sociabilisation passe aussi par des sorties dans ce type de lieux : Magasins, restaurants, bars, pub, salon de thé, parcs, rue piétonnes commerçantes…etc…

Nous parlons de chiens portés dans un sac, un caddy et de chiens tenus en laisse.

Les magasins où les chiens sont admis

Voir la carte sur l’application Gratuite OpenDog

Ne jamais attacher son chien devant un commerce

Devant la recrudescence des vols de chiens. Nous vous déconseillons fortement d’attacher ou de laisser votre chien seul face à la devanture du magasin. Même chose pour ceux qui auraient l’idée de laisser le chien dans la voiture. Très dangereux par forte chaleur, vous risquez également le vol.

Interdiction dans les lieux de vente d’alimentation

Pour des questions d’hygiène et pour des raisons sanitaires, les chiens ne sont pas acceptés dans les magasins disposant d’un rayon alimentation. Il s’agit notamment des supermarchés et hypermarchés. Certains restaurants, artisans gastronomiques, fromagers, poissonneries, boucheries, traiteurs, bar, pub, salon de thé, fastfood, acceptent nos compagnons à 4 pattes, mais ce n’est pas toujours le cas, demandez toujours au gérant l’autorisation. Vous trouverez à l’entrée de ces magasins un sigle avec un chien barré, signifiant l’interdiction au chien de rentrer.

Dans les autres magasins, l’autorisation est donnée ou pas selon la seule discrétion du responsable des lieux. Quelque soit le commerce, l’accès au chien est soumis à l’acceptation du responsable.

Les magasins autorisant l’accès aux chiens

Tout d’abord, attention d’une ville à une autre certaines enseignes peuvent avoir une politique différente vis à vis de l’accès des chiens dans leur enceinte. Référez vous toujours à l’affichage à l’entrée du magasin, si il y a un sigle d’interdiction aux chiens, vous savez qu’il ne sont pas les bienvenus. Si rien n’est indiqué, vous pouvez toujours poser la question au personnel de l’enseigne, à l’accueil, au vendeur, au service de la sécurité…

Beaucoup d’enseignes qui acceptent les chiens (en laisse bien évidemment). Il faut dire que les animaleries, les jardinerie et les magasins de bricolages acceptent les chiens en majorité. Enfin, très peu de magasin d’ameublement acceptent les chiens.

Deux exceptions : Les « bannis » et les « bienvenus partout »

Il existe deux types de chiens qui ont un traitement particulier. Les premiers sont interdits partout, même là où d’autres chiens sont autorisés. Les seconds sont autorisés partout, même la où d’autres chiens sont interdits… Il s’agit des chiens catégorisés et des chiens guides d’aveugles.

Le cas du chien de catégorie

Selon la loi de 1999, les chiens de première catégorie sont interdits dans les lieux fréquentés par le public, donc interdits dans les magasins, quel qu’ils soient. Concernant les chiens de deuxième catégorie ils sont autorisés mais doivent être muselés et tenus en laisse.

Le chien guide d’aveugle et d’assistance

En dernier lieu, les chiens d’assistance et/ou guides d’aveugle ont accès libre à tous les lieux publics, tous les magasins, avec ou sans rayon alimentaire et cela sans muselière bien évidemment. Qu’ils soient en apprentissage ou en plein travail ces chiens doivent pouvoir suivre leur maitre là il a besoin d’eux, notamment dans les super/hypermarchés… (Loi n°2005-102 du 11 février 2005).

février 21, 2024 / Commentaires fermés sur Les magasins où les chiens sont admispar / Étiquettes : , , , , ,
Partir en vacances avec son chien

Pour commencer, partir en vacances avec son chien, c’est partager de nombreux moments avec lui et lui faire profiter de ce temps de détente en famille.

Ainsi, pour que la présence de votre animal ne se transforme pas uniquement en interdits et en complications, mieux vaut organiser votre départ.

Partir sereinement en vacances avec son chien

Renseignez vous sur la réglementation du lieu de résidence

Qu’il s’agisse d’un camping, d’un hôtel ou d’une location, dans tous les cas vérifiez que le lieu où vous souhaitez résider accepte votre compagnon à 4 pattes. N’oubliez pas également de vous renseigner sur les restrictions. Il faut savoir que les chiens ne sont généralement pas admis dans les espaces aquatiques et certaines salles de restaurant.

Il ne faut pas oublier que depuis 2012, la loi autorise les propriétaires de locations saisonnières meublées à interdire la présence d’un animal de compagnie. Pour les hôtels et les campings, c’est à la discrétion des propriétaires. Dans ce cas, un supplément par nuit peut être demandé, il est généralement supérieur à 5 € et dépend ensuite de la catégorie de l’hébergement. Effectivement, au moment de la réservation, précisez que vous avez un ou plusieurs chiens, surtout s’il s’agit d’animaux de grande taille. Enfin, analysez la réaction de votre interlocuteur et vous jugerez immédiatement si vos chiens sont juste admis ou accueillis avec plaisir.

Anticipez vos activités

Que vous lézardiez sur la plage, que vous randonniez en montagne ou que vous couriez les musées, il faut tenir compte de votre chien, pas question de le laisser enfermé toute la journée dans l’attente de votre retour.

Cependant, les activités avec les chiens sont souvent restreintes, plus particulièrement en hautes saisons.

Les plages

Elles ne sont pas toujours autorisées ou peuvent l’être seulement à certaines heures. Les offices de tourisme et de nombreux sites internet sont en mesure de vous informer des conditions d’accès.

Balades et treks

Les parcs nationaux français et les réserves naturelles sont interdites aux chiens, même tenus en laisse. Si vous vous baladez, surtout en montagne, pensez-y. L’amende peut s’élever à 750 € dans certains lieux.

Passer une frontière

Vous avez l’intention de passer une frontière (même pour quelques heures) ? Voici ce qu’il faut savoir :

  • Si vous vous rendez dans un pays de l’Union européenne, votre chien doit impérativement être muni d’un passeport européen.
  • Si vous sortez de l’Union européenne (et pour cela il suffit de se rendre en Suisse), renseignez-vous plusieurs mois à l’avance des conditions d’entrée de votre animal. Certains pays exigent que le chien soit vacciné contre la rage. D’ailleurs, d’autres pays placent en quarantaine avant toute entrée sur leur territoire.

Prévoyez le transport de votre chien

Ainsi, voyager avec un animal rend plus complexe l’organisation du départ car il est nécessaire de prendre quelques précautions.

Important : si votre chien peut se dispenser de manger durant un trajet de quelques heures, en revanche il doit régulièrement se désaltérer. Ainsi, prévoyez une gamelle et une bouteille d’eau fraîche pour le voyage.

En voiture

La plupart des chiens ont l’habitude de voyager en voiture. Mais le trajet pour atteindre le lieu de villégiature étant généralement de plusieurs heures, quelques précautions s’imposent.

  • Le chien ne doit pas pouvoir se déplacer dans l’habitacle :
    • il est conseillé de l’attacher, il existe des ceintures de sécurité pour chiens,
    • l’animal peut aussi voyager en cage de transport. Dans ce cas, les petits chiens doivent être placés au sol à l’arrière et les plus grands doivent disposer d’une place confortable et aérée dans un coffre qui n’est pas totalement fermé,
    • Laissez le se dégourdir les pattes toutes les 2 h maximum. Attention à bien le tenir en laisse sur les aires d’autoroute.

En train

Les chiens sont acceptés sur les lignes de la SNCF, cependant il faut respecter quelques conditions afin d’éviter toute amende :

  • les chiens de petite taille (moins de 6 kg) doivent voyager dans des caisses ou sacs de transport et le coût du billet est de 7 €,
  • les chiens de plus grande taille doivent impérativement être muselés et détenir un billet dont le tarif s’élève à hauteur de 50 % d’une place assise en seconde classe,
  • chaque passager peut voyager accompagné de 2 chiens maximum.

Ainsi, si vous traversez la Manche, le billet chien Eurotunnel est de 24 € (tarifs 2015).

En avion 

Généralement, un chien de moins de 4 kg voyage en cabine avec son maître. Au-delà, il est placé en soute climatisée.

Cependant, les conditions de transport d’animaux diffèrent d’une compagnie à une autre mais aussi en fonction des lieux de destination. De même, certaines compagnies aériennes n’acceptent qu’un nombre limité de chiens par vol. Renseignez vous bien au moment de la réservation de votre vol.

En bateau

Hors croisière les chiens sont admis lors des traversées. Il est conseillé de garder le vôtre avec vous pendant le trajet.

Soyez prévoyant concernant la santé de votre chien

Une visite chez le vétérinaire avant un départ en vacances n’est pas obligatoire, mais elle peut être l’occasion de faire le point avec lui sur votre lieu de résidence et les précautions à prendre.

  • Gare aux insolations et aux coups de soleil sur les chairs nues comme la truffe.
  • Rincez à l’eau claire le sel de mer en rentrant de la plage.
  • Au retour de grandes promenades, en montagne notamment, vérifiez les coussinets et les canaux auditifs dans lesquels les épillets peuvent pénétrer.
  • Attention aux parasites : en période estivale, tiques, puces et autres parasites sont nombreux à guetter votre chien. Vérifiez bien que vous avez un traitement préventif adapté et que le chien est à jour dans ses traitements vermifuges.
  • La leishmaniose est une maladie transmise par les piqûres de moustiques et présente en France, uniquement sur le pourtour méditerranéen. Demandez conseil à votre vétérinaire si vous passez vos vacances dans le Sud, il peut vous proposer un vaccin ou des protections sanitaires temporaires.

Astuce : Sur OpenDog utilisez l’onglet “numéros des urgences” et la carte des cabinets vétérinaires les plus proches de votre lieu de vacances.

Faites la valise de votre chien

Pour conclure, tout comme vous, votre chien doit partir avec sa petite valise contenant un certain nombre d’affaires :

  • son carnet de santé à jour, il peut vous être demandé par votre logeur,
  • son panier et quelques-uns de ses jouets lui apportent un environnement plus familier,
  • ses traitements médicamenteux s’il en a,
  • ses croquettes, surtout s’il s’agit de croquettes spécifiques que vous ne pouvez pas trouver facilement,
  • sa trousse de secours pour les petits bobos de tous les jours (compresses stériles, antiseptique, bandage, paire de ciseaux, thermomètre, pince à tiques, pince en plastique pour retirer les épines, peigne antipuces),
  • des friandises, toujours utiles pour qu’il reste attentif à vos ordres en toutes circonstances,
  • le passeport européen, indispensable si vous allez dans un pays de l’Union européenne,
  • sa brosse à poils si nécessaire.
février 11, 2024 / Commentaires fermés sur Partir en vacances avec son chienpar / Étiquettes : , , ,
OpenDog

GRATUIT
VOIR